Expériences Tinder: véritable amour ou aventures d’un soir?

[ad_1]

Tout le monde parle de Tinder comme d’une application de rencontres. Mais pouvez-vous vraiment trouver un partenaire avec elle ou l’application n’est-elle bonne que pour les coups d’un soir ?

Presque tous ont installé l’application Tinder à un moment donné de leur vie. Que ce soit avec l’intention sérieuse d’apprendre à connaître quelqu’un ou simplement par curiosité. Les expériences avec l’application diffèrent considérablement. Cela est principalement dû aux raisons personnelles qui ont conduit les gens à s’inscrire à Tinder. Parce qu’un certain groupe d’intérêt semble avoir beaucoup plus de succès sur Tinder que d’autres : Casual Dater.

Tinder est l’une des applications de rencontres les plus populaires de notre époque. Cependant, leur réputation est souvent loin d’être aussi bonne que leur niveau de notoriété. Il est souvent décrit comme une application sexuelle superficielle, un lieu de rassemblement pour les pervers et les tricheurs. Et même les tests de réseau qui évaluent Tinder comme relativement bon admettent en fait que l’application est plutôt mal adaptée à une recherche ciblée de partenaire. Et cela bien que la plate-forme de flirt fasse par ailleurs une impression très sérieuse.

Pourquoi Tinder ?

À l’ère numérique, de nombreux aspects de la vie quotidienne se déroulent en ligne. Facebook, Instagram et Cie en tant que plateformes sociales offrent des opportunités de communication, Xing et LinkedIn aident à la recherche d’emploi et les artistes partagent avec diligence leurs progrès créatifs sur YouTube. Les rencontres en ligne en font simplement partie en tant que lieu de rencontre virtuel unique.

Ce concept de rencontre est populaire d’une part parce qu’il est plus facile et moins compliqué que de passer constamment du temps hors ligne tout en discutant pour établir un contact. En revanche, selon les dernières études, le nombre de célibataires a également fortement augmenté. Compte tenu de l’abondance de partenaires potentiels, il faut avoir une bonne vue d’ensemble avant de faire un choix. Et cela fonctionne beaucoup plus facilement en ligne. Les célibataires sont également devenus beaucoup plus pointilleux sur le choix de leur partenaire. Les intérêts doivent correspondre, les idées et les visions du monde doivent s’harmoniser parfaitement, bref, la chimie doit être bonne.

De nos jours, tous les célibataires ne sont pas malheureux sans partenaire. Beaucoup restent également seuls parce qu’ils le souhaitent. Les rencontres occasionnelles ont gagné en popularité ces dernières années. Les données ne concernent ouvertement que le sexe. Bien que le nombre de partisans de ce style de rencontre ait à nouveau diminué, le réseau regorge toujours de personnes coquettes qui ne veulent pas s’engager, mais qui ne recherchent qu’une aventure d’un soir. Cela fonctionne à merveille avec Tinder. Et beaucoup interprètent la même chose sur leur propre profil comme « Je suis d’humeur », ce qui rend inutiles les discussions d’introduction complexes.

Pour ceux qui préfèrent un peu plus de cohérence, les sites de rencontres comme Tinder proposent également des options et des préférences très étendues. Des passe-temps à la profession et au niveau d’éducation, beaucoup de choses peuvent être spécifiées dans le masque de profil qui aide à comparer les intérêts. Vous pouvez même connecter votre compte à d’autres services tels que la plate-forme musicale Spotify ou la plate-forme photo Instagram, afin d’affiner davantage votre profil de passe-temps et d’intérêt.

Données après appariement – opportunités et risques

Le système d’appariement des plateformes de rencontres fonctionne de deux manières différentes. Une possibilité est que sur le « Swipe or Like » central de Tinder, où vous pouvez soit évaluer positivement les suggestions d’images, soit les rejeter de manière anonyme. La proposition de contact ne connaîtra votre évaluation que si vous êtes intéressé.

C’est certainement utile lorsque vous obtenez des suggestions de flirt régionales et que vous pouvez vous rencontrer si facilement. L’anonymat dans les rencontres en ligne a alors rapidement disparu. Une vraie rupture avec les règles d’or des rencontres en ligne, qui disent qu’il ne faut jamais trop en dévoiler sur soi pour se protéger. Dans ce cas, la combinaison des détails du visage et de l’emplacement attire particulièrement les harceleurs et peut même affecter sa propre réputation si les détails personnels sont choisis de manière inappropriée.

Quelques minutes après la connexion, vous serez présenté aux autres utilisateurs. Si vous glissez avec diligence, une correspondance est sûre de se produire rapidement. Il est donc possible de convenir d’un rendez-vous dans votre région très rapidement via Tinder et de faire la connaissance de célibataires intéressants. Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de rencontrer votre partenaire tout de suite. Il est souvent conseillé de discuter un peu entre vous pour savoir si vous vous intéressez l’un à l’autre au-delà des regards. Ne vous laissez en aucun cas persuader à une réunion rapide si vous n’avez pas un bon pressentiment sur le sujet, mais prenez le temps dont vous avez besoin pour rencontrer quelqu’un.

Le public de Tinder – Qui regarde ici ?

Les célibataires qui recherchent en fait quelque chose de plus qu’un peu d’érotisme sont souvent laissés pour compte dans les rencontres en ligne au rythme effréné. Un vrai dilemme, car alors que certains s’accrochent à des idéaux romantiques tels que l’amour et la loyauté, d’autres se sentent assez à l’aise dans le pool de rencontres décontracté. Pourquoi se lier étroitement et faire un effort en matière de romance alors que vous pouvez avoir des relations sexuelles sans aucune obligation ? Quiconque ne participe pas est soit tendu, soit démodé. Certaines âmes fidèles essaient donc au moins pendant un certain temps, jusqu’à ce qu’elles se rendent compte que leurs sentiments amoureux ne peuvent pas être tués après tout. Cela entraîne des problèmes de communication et des cœurs brisés à cause du flirt en ligne.

Ce n’est pas différent sur Tinder. Ce n’est même pas la faute de la plateforme elle-même, mais plutôt du public concerné, qui a choisi l’application de rencontres comme terrain de jeu du non-engagement. Les statistiques d’utilisation de la plateforme parlent d’elles-mêmes à cet égard :

  • Tinder compte environ 50 millions d’utilisateurs dans le monde et produit environ 12 millions de matchs par jour
  • Mais seulement 54% des utilisateurs sont célibataires
  • En revanche, 30 % sont mariés et 12 % sont au moins en couple
  • Aussi intéressant : un bon 38 pour cent des utilisateurs n’ont pas plus de 24 ans
  • 45 pour cent ont entre 25 et 34 ans

Alors les jeunes sauvages. Si vous regardez la répartition par sexe en plus de ces chiffres, qui montre une part d’utilisateurs masculins de 67,8%, une chose devient rapidement claire: il y a un nombre supérieur à la moyenne de jeunes hommes sur Tinder qui ne sont pas si précis quant à leur fidélité. En outre, plus d’hommes que de femmes recherchent des relations sexuelles ou des aventures non contraignantes. Avec la pénurie de femmes de seulement 32,2 pour cent, les gens aiment s’amuser pour faire le travail.

« Voyons ce qui se passe », « Je ne veux pas m’engager dès le début », « On ne peut pas y aller doucement ? » – Les messieurs de la création Tinder sont assez créatifs pour garder la porte arrière décontractée ouverte. Très peu jouent avec des cartes ouvertes ici. Si vous ajoutez de vilains stratagèmes de rencontres en ligne comme la pêche, il devient relativement difficile pour les femmes de trouver un partenaire de flirt honnête sur Tinder.

Conclusion : Tinder n’est pas pour tout le monde

Compte tenu des statistiques, les femmes célibataires qui s’inscrivent à Tinder pour trouver l’amour connaissent des débuts très difficiles. D’autant plus lorsqu’ils ont dépassé l’âge moyen de 25 à 30 ans. Et même les hommes qui recherchent quelque chose de solide le trouveront rarement sur Tinder. Les femmes aux intentions honnêtes restent à l’écart de l’application, effrayées par les offres immorales, de sorte que le ténor de base prédit des connaissances occasionnelles et des relations sexuelles occasionnelles. Donc, Tinder n’est pas le trésor du véritable amour.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *